5 conseils pour parler d’un trou dans le CV

Enceinte-Voyage

Que ce soit pour un congé parental, un licenciement économique, une création d’entreprise, une année sabbatique ou un arrêt maladie : comment appréhender une période d’inactivité en entretien d’embauche ?

Une période d’inactivité est qualifiée comme telle à partir de 3 mois sans activité professionnelle. En-dessous cette période peut être assimilée aux démarches administratives liées à la recherche d’un nouvel emploi.

1. Faut-il parler ouvertement d’une période d’inactivité

Souvent, les périodes d’inactivité sont dévalorisées par des préjugés ancrés dans les pensées des individus. Il ne faut pas que vous en ayez honte, mais au contraire il faut pouvoir assumer cette période d’inactivité. Même si vous ne le mentionnez pas dans votre CV, un recruteur le remarquera très rapidement.
Que vous attendiez que ce soit le recruteur qui vous pose la question ou que vous décidiez de prendre les devants, nous vous conseillons de lever les doutes interrogations sur votre période d’inactivité.

2. Etre honnête et bref

Les mots d’ordre sont : positivité, honnêteté et brièveté !
Quelle que soit la raison pour laquelle vous avez eu une période d’inactivité et la durée de celle-ci, vous pouvez en parler de manière brève. Ne vous étalez pas à propos des détails, soyez concis•e et honnête.

3. N’hésitez pas à dire que c’était votre choix

Si vous avez décidé de prendre une année sabbatique au profit de vos projets personnels, n’hésitez pas à dire à votre interlocuteur que c’était votre choix. Dans ce cas, vous pouvez argumenter (un peu, inutile d’en parler pendant 10 minutes) sur ce que vous avez fait pendant cette période d’inactivité professionnelle. Parlez des bénéfices que vous en avez retiré.

4. Montrez que vous restez opérationnel•le malgré cette période d’inactivité

Même si vous n’avez pas travaillé, vous êtes sûrement resté•e actif•ve sur les réseaux sociaux ? Vous avez réalisé des formations ? Vous avez continué à veiller sur les sujets qui concernent votre métier ? Suiviez-vous des journaux, des médias, des professionnels ? Étiez-vous bénévole dans une association ?…
Si vous avez réalisé au moins une de ces choses, il faut que vous le mettiez en avant lorsque vous aborderez le sujet de votre période d’inactivité. Cela permettra de montrer au recruteur que vous n’êtes pas resté•e inactif•ve et que vous aviez quand même l’intention de retrouver du travail.

5. Soyez positif et montrez que vous êtes déterminé•e à retrouver du travail à votre juste valeur

Si vous avez vécu une période d’inactivité qui a été plutôt difficile à vivre pour vous, essayez d’orienter au maximum la conversation vers le positif et ce que, à terme, cette inactivité vous a apporté. En effet, lors d’un entretien d’embauche vous devez rester positif en toutes circonstances et montrer aussi que vous connaissez la valeur de votre profil. Même si cette période a été compliquée pour vous, ne montrez pas que vous êtes en recherche désespérée, mais plutôt en recherche active simplement.

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des